miniDSP Dirac : La correction acoustique active (et sérieuse!) enfin accessible.

Accueil/Articles/miniDSP Dirac : La correction acoustique active (et sérieuse!) enfin accessible.
  • mini_dsp_shd_article

miniDSP Dirac : La correction acoustique active (et sérieuse!) enfin accessible.

On ne le dira jamais assez, le traitement acoustique d’une pièce n’est pas une option, dès lors que vous avez un minimum d’exigence sur la qualité d’écoute de votre studio ou de votre pièce « loisirs », que ce soit pour de la musique ou pour du home cinéma. C’est d’autant plus vrai quand l’ensemble de votre matériel représente une somme rondelette.

Il faut bien comprendre que ce que vous entendez, c’est l’ensemble du son généré par votre pièce et par vos enceintes, et que plus votre système est haut de gamme, plus la qualité de votre écoute sera impactée par une pièce sans traitements.

L’équipe ShowRoomAudio, composé d’un expert audio-pro et d’ingénieurs acousticien pourra vous accompagner sur la mise en oeuvre de cette gamme d’appareils particulièrement performante et enfin accessible en prix. Toute la gamme miniDSP est présente sur notre site de vente en ligne en cliquant ici.

Après avoir testé sous toute les coutures, différents systèmes qui laissent toujours une impression « mitigée », d’un signal qui semble passé à la moulinette, miniDSP propose enfin une solution sérieuse, ultra pro et accessible en prix et en mise en oeuvre, avec la gamme Dirac Live Series. 

Tout commence par le choix du module, cinq solutions s’offrent à vous : 

  • Le DDRC-24 : La solution la plus économique, avec 2 canaux d’entrées analogiques au format RCA, une entrée numérique optique (2 canaux) et 4 sorties analogiques en RCA. Le port USB lui ajoute la fonctionnalité d’un DAC performant; vous disposez donc en réalité de 3 canaux stéréo d’entrée avec pour chacun, une matrice et un crossover totalement configurable. 

minidsp_DRC-24_structure

    • Le DDRC-22D : La version 2 canaux 100% numériques avec une entrée/sortie stéréo en numérique aux formats AES/EBU, S/PDIF coaxial et optique. Zéro conversion, à connecter entre deux sources numériques comme la sortie de votre carte audio vers un système de monitoring pourvu d’une entrée numérique et d’un convertisseur. Petite précision, l’appareil reconnait toutes les fréquences d’échantillonnage à son entrée, mais ne délivre en sortie qu’un signal numérique en 96 kHz. Si cela représente une limite dans votre utilisation, il faut choisir la version 8 canaux, le DDRC-88D.
    • Le DDRC- 88A : Version 8 canaux analogiques en connexion dite « symétrique » et « asymétrique ». Composez votre correction acoustique comme bon vous semble, en 5.1, 5.2, 2.1, 6.1, etc. Toutes les combinaisons ne dépassant pas 8 canaux sont possibles. Vous pouvez même configurer des paires stéréo individuellement calibrées, ou élaborer une configuration « multizone », avec à chaque fois une correction différente. Je vous conseille fortement l’option « Bass Management » redoutablement puissante et efficace, vendu uniquement en licence logiciel sur le site miniDSP pour 99 dollars ici.
    • Le DDRC-88D : La version numérique du DDRC-88A et multicanal du DDRC-22D avec 8 canaux au format AES/EBU et compatible en entrée comme en sortie, avec toutes les fréquences d’échantillonnage jusqu’à 192 kHz!

La gamme SHD : Composé du SHD et ses connexions numériques et analogiques, et son pendant aux seules connexions numérique, le SHD Studio. Cette fois, on cumule plusieurs fonctionnalités, puisque cette « merveille » dispose d’un lecteur réseau, d’un préampli qui vous permettra d’alterner différentes sources d’entrées et d’un DAC. Vous pourrez bien évidemment bénéficier de la correction DIRAC sur tous les périphériques externes et le streaming interne. Dans un même appareil, vous pourrez écouter de la musique sur votre plateforme de streaming préféré (Spotify, Qobuz, Deezer…), diffuser vos contenus audio partagés sur le réseau, connecter une source externe analogique, une autre numérique, et le contenu de votre ordinateur connecté en USB. Les 4 sorties analogiques (symétrique XLR  et asymétrique en RCA) vous laissent libre de créer une configuration de diffusion en 2.0, 2.1 ou 2.2…mini_dsp_shd_article

Quelques soit la solution matériel choisie, on ajoutera le micro de calibration UMK-1 à connecter en USB sur votre ordinateur. Sachez que miniDSP fournit un fichier de calibration différent par micro, à télécharger sur leur site, en indiquant son numéro de série.

Chacun de ses 5 modèles dispose d’un DSP dédié qui permettra de gérer tous les calculs du logiciel DIRAC Live en lieu et place de votre ordinateur (qui a bien d’autres choses à faire). Méfiez-vous des logiciels de correction « natif » (qui utilise votre ordinateur comme processeur), la puissance demandée est considérable et dois être consacré à cette seule tâche.

La correction va porter sur la réponse en fréquence et la réponse impulsionnelle des enceintes dans la pièce, en prenant donc en compte les caractéristiques acoustiques du lieu dans lequel se trouvent vos écoutes. Loin d’être concurrent, le traitement acoustique « actif » (modules DSP) complète parfaitement un traitement acoustique « passif » (matériaux acoustiques) puisqu’il permettra de parfaire plus finement l’efficacité du traitement.

Une fois les mesures faites, le résultat doit rendre l’écoute plus naturelle, réaliste et équilibrée. La puissance du logiciel DIRAC associé aux traitements haute résolutions apportée par les modules miniDSP permettent d’atteindre un niveau de correction autrefois réservé à des systèmes très onéreux (Trinnov par exemple).

Sachez que le cerveau détecte avec une grande précision les différences des signaux délivrés de chaque côté de votre pièce. C’est la raison pour laquelle on a souvent l’impression d’écouter une paire d’enceintes plutôt que de les oublier pour écouter le son qu’elles délivrent. Cela vient du fait que votre pièce est rarement d’une parfaite symétrie (compositions de vos murs, fenêtres, mobiliers, etc.), et que vos enceintes délivrent rarement exactement le même signal, y compris quand elles sont censées être vendues appairées.

Dirac Live corrige cela d’une façon totalement transparente, décuplant l’effet 3D de l’image stéréo. À ce titre, le Dirac Live sait par exemple gérer les retards de certaines réflexions et distinguer les ondes « retardataires ». En plus de l’effet d’espace sonore naturel retrouvé, le signal « corrigé » redonne au son un effet enveloppant comme dans un espace sonore réel.

La mise en oeuvre est méthodiquement indiquée tout au long du déroulé du logiciel. Suivez le pas à pas, il n’y a rien de compliqué à mettre en oeuvre. Positionner son micro au centre du « sweet spot » ( la zone d’écoute), régler la sensibilité du micro et le niveau de sortie des enceintes, choisissez le type d’endroit où vous êtes assis, fauteuil ou canapé et c’est parti pour 9 points de mesures clairement indiqués sous forme de points qui sont matérialisés sur le type d’assise que vous aurez choisi. En cas de mesures défectueuses, le logiciel vous l’indiquera et vous devrez uniquement refaire la mesure concernée.

miniDSP_DIRAC-series_sweetspot

Fauteuil ou canapé, choisissez votre assise.

Une fois les opérations de réglages et de mesures finies, une petite sauvegarde s’impose. Le Dirac Live Calibration Tool matérialise la réponse impulsionnelle et la réponse en fréquence de chacune des enceintes. Le logiciel propose une courbe cible (target) qui représente la tendance que prendra la courbe une fois corrigée et sur laquelle vous pourrez intervenir. Vous pourrez ainsi vous « fabriquer » une courbe relativement neutre pour mixer, une autre plutôt destinée à l’écoute de musique, une écoute « club » si vous êtes DJ, bref, autant que vous le souhaitez. Les modules miniDSP permettent d’en garder jusqu’à 4 simultanément en mémoire mais vous pourrez en stocker autant que vous le souhaitez dans votre ordinateur. Il suffira simplement de les glisser sur un des 4 emplacements mémoire.

umik-1-dirac-corrected

La courbe corrigé.   

Un petit aperçu rapide pour éveiller votre curiosité mais sachez que le système est en démonstration dans notre ShowRoom. Autant vous le dire tout de suite, on ne fait plus jamais machine arrière. Une fois le système en place, on se demande pourquoi on ne l’a pas fait avant. La correction active, quand elle atteint ce niveau d’excellence est d’autant plus impressionnante si elle est précédée d’un traitement préalable de votre pièce. Elle décuple le réalisme et le naturel de vos sources, révélant les moindres détails dans un espace enfin retrouvé. Les possibilités de réglages qui suivent les mesures permettent d’adapter votre écoute selon vos gouts et humeurs du moment et le tout pour à peine 1000 euros!

L’ensemble de la gamme miniDSP est disponible sur notre site ShowRoomAudio.com en cliquant ici.

By |28 décembre 2018|0 commentaire